French English Retour Retour


Cédric Faimali


 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081447

Jour de marché sur l'Ile Tchadienne de Blarigui, dans la partie nord du lac, les clients qui ne veulent pas semouiller s'y rendent sur des pirogues qu'il faudra pousser de toute façon faute d'une profondeur suffisante pour naviguer.

00/00/0000

 

Cédric Faimali / Argos / Picturetank FAC0081430

Pêcheurs nigerians venu avec ses enfants sur l'Ile de Blarigui pour continuer à vivre de son métier. Avec l'affaiblissement de la mousson africaine, le lac tchad a perdu 80 % de sa superficie. Autrefois 4eme plan d'eau d'afrique, c'est desormais un marécage. Lac Tchad, Tchad. avril/ mai 2005.

Tchad - 01/04/2005

 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081432

Avec l'affaiblissement de la mousson africaine, le lac tchad a perdu 80 % de sa superficie. Autrefois 4eme plan d'eau d'afrique, c'est desormais un marécage. On peut desormais le traverser a pied dans toute sa longueur. Lac Tchad, Tchad. avril/ mai 2005.

01/04/2005

 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081429

MALOUM OUMAR BARKA, 57 ans, tchadien, pose ses lignes dans les eaux peu profonde du lac (40 cm max). Pas besoin d'appât car les poissons s'accrochent dans cette enchevêtrement de lignes.

00/00/0000

 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081454

Village de Bol, au nord de la partie tchadienne du lac. Avant la tombée du jour, les femmes viennent laver le linge dans un plan d'eau, souvenir d'un bras du lac.

00/00/0000

 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081451

Ile de Blarigui. Après le marché, une fête est organisée, avec combat de lutte entre pêcheurs. Ile de Blarigui, Tchad, Juin 2005.

00/00/0000

 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081444

Souvenir de son passé glorieux, des péniches rouillent sur le lit du lac. Témoignage d'une autre époque où le lac était navigable et constituait un axe important pour le commerce entre les pays riverains. Village de BOL. Partie tchadienne nord.

bol, lac tchad, Tchad - 01/05/2005

vente interdite ne grèce

 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081433

Avec l'affaiblissement de la mousson africaine, le lac tchad a perdu 80 % de sa superficie. Autrefois 4eme plan d'eau d'afrique, c'est desormais un marécage. On peut desormais le traverser a pied dans toute sa longueur. Lac Tchad, Tchad. avril/ mai 2005.

01/04/2005

 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081452

Projet de plantation sur les parties assèchées du lac. Le sol étant riche en limon, l'etat tchadien offre des parcelles de terrains aux familles de pêcheurs en échange d'une partie de leurs productions. Le but étant d'assurer l'autosuffisance alimentaire des populations de cette région. Bol, Tchad, Juin 2005.

01/06/2005

 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081437

Projet de plantation sur les parties assechées du lac. Mousa MAHAMAT, 24 ans, tchadien de la tribu Kanembou et ancien pecheur, s'epuise sous un soleil de plomb (+45 dègres) à essayer de niveler la parcelle de terre que l'Etat lui a octroyé, pour en faciliter plus tard l'irrigation. Lac Tchad, juin 2005, Tchad.

00/00/0000

 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081453

Près de Bol, dans la partie Est du lac Tchad, un ancien bras du lac assèché. Bol, Tchad, mai 2005.

01/05/2005

 

Cédric Faimali / Picturetank FAC0081445

Avec l'affaiblissement de la mousson africaine, le lac tchad a perdu 80 % de sa superficie. Autrefois 4eme plan d'eau d'afrique, c'est desormais un marécage. On peut desormais le traverser a pied dans toute sa longueur. Lac Tchad, Tchad. avril/ mai 2005.

01/04/2005



top